Une personne ou un groupe de personnes est convié-e à composer et à fabriquer, avec Pierre Fourny, une séquence poétique, faite de poèmes à 2 mi-mots. La recherche de mots (et la fabrication du dispositif nécessaire pour qu’advienne les poèmes à 2 mi-mots) se nourrissent des personnalités, des envies, des urgences, des humeurs en présence. 
La séquence poétique ainsi conçue est systématiquement jouée, en bord de trottoir, à proximité d’un feu tricolore, par celles et ceux qui l’ont composée et fabriquée. Elle est destinée aux chauffeurs et passagers des véhicules à l’arrêt, un court instant, et aux passants alentours.
Cette séquence poétique est systématiquement filmée, toujours selon le même protocole pour garder trace du moment.
Il y a autant de séquences poétiques, au fil du temps, au fil des géographies, que de personnes invitées à composer et fabriquer ces séquences. 
Selon les personnes invitées (professionnels ou amateurs), des ateliers de création plus ou moins longs sont déployés.
EAU FeU a démarré en octobre 2018, dans le Tardenois, dans l'Aisne, dans les Hauts-de-France, et a vocation à se poursuivre jusqu’en 2021.

Découvrez les vidéos des performances EAU FeU  ! sur notre chaîne Youtube.

EXTRAIT DE PRESSE

"Des apprenants de Mots et Merveilles s'installent au feu rouge"
Quand le mot "rêverie" se transforme en "pourrie". Au feu de la rue Sadi-Carnot, deux hommes tiennent une pancarte le temps que les voitures s'arrêtent. Il s'agit d'apprenants de Mots & Merveilles. En lien avec la Cgambre d'Eau et le Département, ils ont suivi pendant une semaine les ateliers avec Pierre Fourny. Le créateur de la Poésie à 2 mi-mots était en résidence au Favril, et a été mis en relation avec l'association aulnésienne. "Un mot coupé en deux, ce sont des bâtons et des demi-sphères" explique Alice Canel, médiatrice à la Chambre d'Eau. "En un mot, il peut y en avoir deux". 
Ce projet EAU FeU ! est une façon de "dédramatiser les angoisses liées à la lecture". 
La Voix du Nord - 6 juillet 2020

"Arrêtés au signal tricolore, les automobilistes ont l'oeil distrait des lendemains de fête.
Mais il arrive, à heure variablee, qu'un mot s'immisce dans l'habitacle, comme un clien d'oeil sonore.
C'est un oiseau qui s'étire en une arabesque.
C'est une mélodie dans une langue étrangère.
C'est un baiser de velours sur une nuque froide.
C'est un mot qui s'évente sous des yeux ébahis. 

Un poème à deux mi-mots se susurre comme une équation. Deux mi-mots font un mot et tant de sens que la matière grise, grisée, exaltée, compte sur ses doigts le bon nombre de pieds pour un vers parfait. 
Un poème à deux mi-mots se transforme en un tournemain, malléable à l'envi. Il se déguste, nourriture terrestre sur le pouce, et se partage plutôt deux fois qu'une. 
Eau feu ! La poésie incendiaire, se répand, traînée de poudre, de lettres, de sons. Elle est la réponse incandescente à l'ennui de l'attente, au volant, quand la ville va lentement". 
Le Manège - Scène nationale de Reims
dans le cadre d'un projet mené avec des artistes amateurs à Reims en juillet 2020

auteur, metteur en scène, constructeur, interprète 
Pierre Fourny
images et montage Sophie Cuffia

production 2018-2021 ALIS
crédits photos Sophie Cuffia
crédits vidéos Souffle (Sophie Cuffia et Richard Dell'aiera)

Durée de la performance : entre 30" et 1' (soit la durée d'un feu au rouge)
Public : automobilistes, passagers et piétons passant par là

Les vidéos des performances sont postées régulièrement sur la chaîne youtube d'ALIS depuis avril 2020

fiche pratique